75,000 Canadian artists unite: It’s time for a basic income.

The Canadian Federation of Musicians has joined over 75,000 Canadian arts workers calling on Prime Minister Trudeau to create a permanent basic income guarantee.

Link to: “A Public Letter from the Arts Community for a Basic Income Guarantee”

The pandemic's wrath on lives has been swift. Millions are still out of work, venues shuttered, and livelihoods lost. In this new precarious reality, poverty can become a reality for all of us, abruptly, without warning.

“As stakeholders of the arts and culture sector, we ask you to give Canadians the chance not only to survive, but to live.”

“A Basic Income Guarantee would build on existing programs, including CERB, and provide financial security to meet people’s basic needs, regardless of their work status.”

This public letter, signed and endorsed by many of the largest arts and culture organizations in Canada and many prominent talents [link to list], calls on the government to think outside the box and implement a “basic income program that guarantees an income floor to anyone in need.”

In the pandemic’s wake, Canada can rise from the disease, hardships, and ruptures in social behavior with a basic income. “The opportunity for change is here and now,” write the letter’s co-authors:

Craig Berggold, Zainub Verjee and Clayton Windatt.

“It’s time for a basic income,” say Canadian talent from coast to coast to coast: from the North’s Gwaandak Theatre, the Acadian artists in New Brunswick, the Conseil québécois du théâtre; Toronto’s South Asian Visual Arts Centre; Alberta’s celebrated Kehewin Native Dance Theatre; I.A.T.S.E.’s stage and film technicians; the Canadian Federation of Musicians, the visual artists of CARFAC, the francophone Fédération culturelle canadienne-française, the Canadian Actors' Equity, to opera singer Adrianne Pieczonka, O.C., writer Judy Rebick, filmmaker John Greyson, and many more…

George Elliot Clarke, the 7th Parliamentary/Canadian Poet Laureate composed On Basic Income for our campaign. The poem’s opening lines provide a dark glimpse of the solitude and unexpected hardship, through no fault of their own, felt by many Canadians: [link to poem]

“The economy’s an abyss whose bottom is a grave,

And each tightrope walker wobbles as a mere wage-slave.

And those who freefall, screaming, screeching, as they go,

Clutching for handholds or toeholds, only hope to slow, …”

Join the co-authors of the public letter at the webinar The Case for Basic Income for the Arts, on

July 29th, at 2pm EST, hosted by Basic Income Calgary and Ontario Basic Income Network.

Register here [link].

For more information visit: www.obin.ca/the_case_for_basic_income_for_the_arts

 

Sujet : Revenu Minimum Garanti

 

Nous représentons des milliers d'artistes, d'auteur-trice-s, de technicien-ne-s et d'interprètes de plusieurs milieux et régions à travers le Canada. Nous unissons nos voix afin de demander au gouvernement canadien d'adopter de façon permanente un Revenu Minimum Garanti dans le but d'assurer le bien-être financier de toute et tous ses résident-e-s.

Les effets de la pandémie sur les vies humaines sont dévastateurs. Des millions de personnes sont toujours sans travail. Plusieurs, dont la situation financière n'était pas précaire auparavant, sont aujourd'hui à risque de s'enfoncer dans un sable mouvant financier, leurs vies instantanément bouleversées par une situation échappant à leur contrôle. Les arts, la culture, le patrimoine, le tourisme et les industries créatives sont durement affectées : les productions ont été annulées, les lieux de diffusion fermés, et les moyens d'assurer la subsistance des travailleur-se-s perdus. En ces circonstances exceptionnelles, des millions de Canadien-ne-s, incluant les personnes des secteurs des arts et de la culture, doivent composer avec cette réalité précaire. Nous sommes toutes et tous vulnérables aux conséquences inattendues et aux épreuves que la crise provoque et/ou est susceptible de provoquer. La pauvreté peut désormais, du jour au lendemain, devenir une réalité pour nous toutes et tous.

Si la pandémie a mis en évidence l'insécurité financière ainsi que les failles du système de santé et des structures sociales, celles-ci ont toujours été présentes. Les inégalités structurelles touchent davantage les communautés marginalisées et vulnérables. Les personnes en situation de handicap, LGBTQ2+, Noir-e-s, Autochtones, les personnes racisées, réfugié-e-s, immigrant-e-s, les femmes, les mères monoparentales et bien d'autres, courent davantage le risque de tomber dans des cycles de pauvreté et de connaître des problèmes de santé.

Plusieurs programmes de soutien à la population ont connu d'importantes coupures dans les dernières décennies. Les programmes de soutien au revenu ainsi que les systèmes de soutien aux personnes en situation de handicap aux échelles locale, provinciale et fédérale ont systématiquement échoué à assurer la dignité économique ainsi qu'à combler les besoins de base des Canadien-ne-s. De plus, les programmes d'assurance-emploi n'ont pas été révisés de manière à répondre aux nouvelles réalités de l'économie de plateformes et du travail autonome. Une large proportion de travailleur-se-s ne remplit pas les critères requis pour y être éligible, ces programmes demeurant articulés autour de la notion de travail salarié à temps plein. Quand les travailleur-se-s sont éligibles, d'importantes barrières à la réintégration du marché du travail se dressent sur leur chemin, dont la réduction du soutien lorsque des opportunités de travail de courte durée se présentent.    

L'économie de plateformes s'attaque aux différentes formes de protections pour les travailleur-se-s qui ont été développées au courant des dernières décennies. À titre de participant-e-s à l'économie de plateformes, de nombreux-ses travailleur-se-s des arts et de la culture se retrouvent engagé-e-s dans des contrats précaires de courte durée où fait défaut l’accès à des avantages sociaux, à des congés maladie payés ou même à l'assurance-emploi. Alors que le monde du travail artistique fonctionne ainsi depuis des décennies, ces caractéristiques se diffusent rapidement en-dehors du secteur des arts et de la culture. Nous écrivons au gouvernement canadien afin d'exprimer notre inquiétude collective quant à l'état de précarité qui caractérise aujourd'hui le monde du travail. Le besoin de réforme et de redressement est urgent.     

Le Canada se trouve à la croisée des chemins. Le gouvernement ne peut plus fermer les yeux sur les personnes les plus vulnérables de la société, laissées pour compte par un système de protection sociale brisé. Cette attitude ne ferait que perpétuer un historique d'insécurité économique, d'anxiété et de peur. Nous pouvons plutôt saisir cette opportunité pour amener des changements plus que nécessaires qui contribueront significativement à nous mener toutes et tous vers un avenir meilleur. Établir un Revenu Minimum Garanti aidera à créer un système de sécurité sociale plus sain et équitable qui soutienne toutes les personnes et n’en laisse aucune de côté.

Nous félicitons le leadership et le travail du gouvernement canadien, notamment sa mise sur pied – désormais prolongée – de la Prestation canadienne d'urgence (PCU), ainsi que les autres mesures adoptées qui incluent un soutien spécifique pour les arts, les sports et les secteurs culturels. Cependant, trop de personnes sont toujours laissées pour compte, maintenues à l'écart par différentes barrières sur lesquelles elles n'ont pas de contrôle. Un Revenu Minimum Garanti serait développé sur la base des programmes existants incluant la PCU. Il offrirait une sécurité financière qui comblerait les besoins de base des individus et leur permettrait de participer pleinement à la société en vivant avec dignité, peu importe le statut de leur emploi.

En tant que partenaires du secteur des arts et de la culture, nous vous demandons de donner aux Canadien-ne-s la chance de vivre, et non plus seulement de survivre. Dans ce but:

 

GoPro
Music, Lessons and More. Your single source for online music.
Copyright © 2020 American Federation of Musicians. Terms of Service | Privacy Policy | Site Map